En Belgique, 50% de la population adulte est en situation de surpoids, et 13% répondent aux critères de l’obésité de l’OMS.

La surcharge pondérale est corrélée linéairement à la mortalité, au travers de ses nombreuses complications : hypertension artérielle et pathologies cardio-vasculaires, diabète, syndrome d’apnée du sommeil, cancer, …

Dans cette problématique, le rôle de l’alimentation est essentiel et constitue probablement un problème majeur de santé publique dans notre société occidentale moderne. En conséquence, tout projet de contrôle du poids corporel incorporera en première ligne une analyse et une modification des habitudes alimentaires.

Parallèlement, l’exercice physique contribue au contrôle du poids corporel et à son maintien en influant sur différents plans :

- Toute activité physique (travail, loisirs, sport, …) constitue une dépense énergétique évidente, proportionnelle à la durée de l’exercice, à son intensité et au volume de masse musculaire mis en mouvement.

- Le métabolisme de base du corps humain représente pour la plupart des sujets la dépense énergétique la plus importante au quotidien. Celui-ci étant étroitement corrélé au volume de masse musculaire, l’exercice physique peut contribuer à son maintien ou à son développement.

Enfin, l’activité physique contribuera efficacement à la prévention de différentes complications liées au surpoids, dont notamment les pathologies cardiovasculaires, la maladie diabétique et différents cancers.